Vincent Boisseau, clarinettes & saxophones etc… / éléments biographiques

Formation.

Né en 1979 à Poitiers, Il découvre le jazz et l’improvisation grâce aux actions menées par l’association Jazz en Gatine et l’ADDM 79 à Parthenay (79), tout d’abord avec le Workshop de Lyon, puis avec Denis Badault et les musiciens de l’Orchestre National de Jazz, puis Laurent Dehors et Claude Tchamitchian entre autres.vincen-harold

Dans le même temps, il étudie la clarinette classique et obtient un D.E.M. du C.N.R de Poitiers (1998) et un prix de clarinette (2000) du C.N.R de Rueil-Malmaison (92), dans la classe de Claire Vergnory et Michel Arrignon.

En 2010, il participe à une formation à la Nouvelle Orleans, organisée par l’organisme de formation professionnelle Trempolino, et rencontre alors Roger Lewis, sax baryton du Dirty Dozen Brass Band. Marqué par cette rencontre, dès son retour en France, il travaille et rajoute ce saxophone a sa panoplie, et reste profondément touché par la rencontre avec cette musique et cette culture qu’il pratiquera longtemps au sein du Zygos Brass Band (Nantes), puis avec le Gombo Brass (Montpellier).

Jazz et musiques improvisées.

Il a été très tôt à l’origine de ses projets personnels, et s’est produit depuis 1999, avec un premier trio (Eric Brochard – cb, Eric Groleau – batt / tournée Jazz Migration AFIJMA 2002) puis avec son 4tet Pertubations Passagères (Jean-Baptiste Réhault – sax bar, Jean-Philippe Morel puis Joachim Florent – cb, Eric Groleau – batt). En 2008, il écrit pour quartet (Matthias Mahler – trb, Julien Padovani – orgue hammond & Fender rhodes, Eric Groleau – batt) la musique du ciné-concert Le Bonheur, sur le film d’Alexandre Medvedkine (co-production Jazz à Poitiers).

On avinc1845 également pu l’entendre avec la chanteuse Charlène Martin (en duo, avec Parka’huit,  en quartet avec Olivier Benoit – gtr et Eric Groleau – batt), en  duo avec le tromboniste Matthias Mahler, au sein du trio Les Cannibales (Julien Padovani – pn, Christiane Bopp – trb), avec le Quatuor Parallaxe (Barbara Tenneguin – clar, Jean-Jacques Decreux & Thomas Dubos – bassons) ainsi que dans de nombreuses formations aux côtés de François Merville, Bernard Struber, Eric Echampard, Paul Brousseau, Matthieu Metzger etc…

En 2002, il rencontre Dominique Pifarely, qui l’engage au sein de l’Ensemble Dédales, toujours en activité aujourd’hui, lui propose un solo, un trio (avec Julien Padovani au piano) ainsi qu’une une création en quintet avec l’écrivain François Bon à Argenteuil (Routes d’Içi, 2006).

Il devient aussi un partenaire et un soliste recherché en moyennes et grandes formations. Outre le Dédales de Pifarely, on le retrouve depuis 2002 dans les formations du compositeur Bruno Regnier (X’Tet, Brass’Tet, Ciné’Xtet, Contes’Xtet, Dieci Voce), dans le United Colors of Sodom de Jean-Philippe Morel, ou encore dans la récente formation Novela Corta emmené par le corniste Lionel Rivière.

Spectacle vivant

Il est également le compositeur de plusieurs musiques de scène : La Nuit d’Enfer (2001 – Cie La Malle Bleue), Un Retard (2008), et L’homme qui Chavire (2010) de Yann Albert (Brouhaha Productions), Cash-Cache (2010 – Cie Le Poulailler), 1929 (2012 – Cie Burlesques Associés) dans lesquelles il mêle instruments réels et sons tirés du quotidien.

vincentsaxbarL’envie de mélanger les formes d’expressions l’amène très tôt à travailler sur de nombreux spectacles, a la fois comme musicien de scène, mais aussi comme comédien-musicien. Cela deviendra rapidement une activité principale et essentielle dans la construction de sa personnalité artistique, et l’amènera a explorer de nombreuses esthétiques, comme le travail du clown avec Les Clones (Cie Choc Trio, + de 300 représentations), les arts de la rue avec Zygos, Fanfare Piquante et Zygos Marching Dance (Cie Zygomat’hic, Nantes), FBI Fanfare Burlesque d’Intervention (Brouhaha Productions, + de 200 représentations) où comme musicien de scène et bruiteur avec la troupe Comédiens et Compagnie (La Jalousie du Barbouillé de Molière – 2005, La Flûte Enchantée d’après Mozart – 2007, Un Coeur pour Samira de Christophe Alêveque – 2008, La Nuit des Rois de Shakespeare – 2010).

En 20Les Tribulations d'Harold 211, il écrit la musique, met en scène, produit et joue dans Les Tribulations d’Harold, un ciné-concert-spectacle sur des courts métrages d’Harold Lloyd dans lequel se mêlent plusieurs dimensions emblématiques de ses préoccupations artistiques : le burlesque, le mime, le cinéma et la musique de création. Ce spectacle sera un succès des festivals d’Avignon 2012 et 2013 et totalise plus de 200 représentations à ce jour.

Production, action culturelle et enseignement.

Persuadé de la nécessite de maitriser en tant qu’artiste l’ensemble de la chaine de production artistique, Il est également co-fondateur du Label Malle Bleue (distribution Improjazz), conseiller artistique de la saison « Jazz Ô Zèbre », au Zèbre de Belleville à Paris en 2006 et 2007, chargé de production pour Comédiens et Compagnie (2005-2010), et fonde en 2007 Brouhaha Productions, compagnie de spectacle musicaux pluridisciplinaires dont il assure la direction artistique et administrative.

Il mène également en parallèle à ces activités de création et de scène, un travail sur la pédagogie et l’action culturelle dans le secteur des musiques actuelles. Il sera de 2007 à 2011 musicien-conseil du dispositif d’accompagnement de groupes de musiques actuelles Déclic Music au Conservatoire a Rayonnement Intercommunal de Fontenay-aux-Roses (92), puis est recruté en septembre 2011 par le tout nouveau conservatoire d’agglomération de Marne et Gondoire (77) comme coordinateur des musiques actuelles et directeur de l’antenne de Thorigny sur Marne. Il crée les conditions d’un rapprochement avec le centre culturel municipal, et met en place La Saison des Zik, programmation professionnelle favorisant la création en lien avec les projets du conservatoire, et permettant la diffusion des groupes locaux émergents.

Il obtient en 2011 le concours de la fonction publique territoriale d’Assistant Spécialisé d’Enseignement Artistique dans la discipline jazz, et est lauréat en 2013 du concours de Professeur d’Enseignement Artistique dans les disciplines coordinateur musiques actuelles et chargé de direction. Il est nommé en 2013 Professeur d’Enseignement Artistique en charge des musiques actuelles amplifiées au Conservatoire a Rayonnement Régional de Montpellier.  Après l’évolution de ce poste comme Chargé de mission Réseau Enseignement & éducation artistique, il est nommé en Janvier 2016 Directeur de la Culture, de la Vie Associative et de l’Evènementiel de la ville de Juvignac, située dans l’arc ouest de Montpellier Méditerranée Métropole.